Sport

Sport Olympique

COIB teams to Tokyo

En 2020, les entreprises et organisations auront à nouveau la possibilité pour la nouvelle olympiade de s’associer aux thèmes olympiques. ‘Road to Tokyo’ se compose de quatre événements : le Golf to Tokyo, le Run to Tokyo, le Catwalk to Tokyo et durant les Jeux Olympiques, la Tokyo House. Le programme ‘Road to Tokyo’ propose une nouvelle action de fundraising pour soutenir les athlètes en route vers les Jeux Olympiques.

COIB primes aux athlètes

Les excellentes prestations de nos athlètes à Rio ont crevé les plafonds des primes pour atteindre un montant total de 475.205 euros entièrement pris en charge par le Fonds. Les médaillés ont bien sûr été récompensés ainsi que tous ceux qui ont réalisé un top 8, soit au total 19 sportifs ou équipes.

 

Toutes les photos

Para & Special Olympics

Comité paralympique Belge

Le Fonds apporte depuis 2008 une contribution financière destinée à soutenir le développement du sport paralympique en tant qu’association sportive de haut niveau. Cela permet d’améliorer l’inclusion de la personne en situation de handicap, mais aussi de promouvoir le handisport auprès d’un très large public.

Special Olympics Belgium

La mission de Special Olympic (actif dans 180 pays) consiste à offrir aux personnes ayant un handicap mental la possibilité de s’épanouir par le biais de programmes de sport adaptés. La dimension de « sport pour tous » y est donc prépondérante et marque la volonté de stimuler l’intégration et l’épanouissement des handicapés.
 

Handigolf

L’Association Francophone Belge du Golf a développé un projet global d’ouverture et de promotion du golf « Un sport pour toute une vie», porteur de valeurs humanistes et de recherche d’excellence personnelle. La volonté de l’association est de mettre en place des structures qui permettent à tous de pratiquer le jeu de golf, en ce compris les personnes moins-valides.

Para-sportif

Sportimonium

Grâce au soutien du Fonds Baillet Latour, le Sportimonium - musée des traditions sportives et du sport, mais aussi centre d’expertises et de rencontres internationalement reconnu - a inauguré à Hofstade son nouveau dépôt muséal, le Preservation Hall Victor Boin qui répond largement aux normes en vigueur pour la préservation des pièces de collection.

Chaires Olympiques

Créées en 2008 et implantées dans deux universités belges, les Chaires Olympiques Henri de Baillet Latour et Jacques Rogge en Management des Organisations Sportives ont ouvert de nouveaux horizons dans l’approche des valeurs et de la gestion du sport. À l’UCL, la Chaire se concentre particulièrement sur les questions de gouvernance du sport et de responsabilité sociétale des organisations sportives. Elle participe à la formation des futurs managers du sport, en Belgique et à l’international. Quant à la Chaire de Gand, le focus est mis sur l’éthique et les valeurs véhiculées par le sport.

Programme Belgian athlete career

Depuis 2014, le Fonds soutient un programme de reconversion pour les athlètes olympiques et paralympiques par l’octroi de bourses d’étude et de formation pour les aider à préparer leur avenir en développant des compétences complémentaires dans le but de s’intégrer dans une carrière sociale.

Good Governance in Sport

Le Fonds Baillet Latour soutient la réalisation d’un plan stratégique en matière de bonne gouvernance dans le monde sportif belge. En effet, les organisations sportives étant principalement composées de bénévoles, sont demandeuses d’aide à la mise en oeuvre de principes de bonne gouvernance dans les associations sportives, les ligues et les clubs. Un groupe de travail (le groupe Delta) a été créé en coopération avec le Comité Olympique Interfédéral Belge (COIB). Son plan stratégique prévoit : 1. réalisation d’un livre blanc sur la «bonne gouvernance», et organisation d’un atelier (2018); 2. Création d’un «baromètre 2018» par le biais du suivi des associations sportives olympiques nationales (2018); 3. Organisation d’un colloque sur les résultats du baromètre 2018 et d’ateliers pour les fédérations sportives (2019); 4. Création d’un «baromètre 2020» et organisation d’ateliers et d’un symposium sur les résultats du nouveau baromètre (2020).